360°

Publié le par boaz-jakin

 

Fotolia_46311239_S.jpg

 

 

Dernière minute : Par courriel adressé à ses proches à 18h00 ce soir, Jean Murat annonce sa démission de la GLNF et son repli à Londres

 

 

 

 

Une révolution s'est accomplie... au sens physique du terme.

 

La Glnf aura opéré un tour complet sur elle même.

 

Plus d'un tiers des Loges à payé pour participer au vote et plébisciter Jean-Pierre Servel (qui a prononcé un discours d'une indiscutable qualité)

 

Tout est redevenu comme avant l'ère Stifanienne, sauf la reconnaissance perdue en même temps que 23000 Frères (et ~4000000€ de frais de justice au sens large)

 

Mais la maladie n'est pas éradiquée. 

 

Alors opiniâtrement, comme observateur d’un changement qui n’aura vraisemblablement pas lieu, le NiNi posera toujours les cinq mêmes questions :

 

1-Stifani, Mahout, Zecchini, Dulac, Cudjoe et Baloup sont-ils radiés ? cela nous est promis - bonne surprise ! - nous verrons.

 

2-Le Grand Livre des comptes est-il publié ?

 

3-Les Associations parasites sont-elles dissoutes ?

  

4-L'étranger reconnaît-il la GLNF ?

 

5-Les Frères sont-ils souverains pour désigner leur Grand Maître ?

 

Si contre toute attente le nouveau Grand Maître réalisait cela nous serions les premiers à le reconnaître pour l'en féliciter... sans restriction mentale d'aucune sorte.  

 

Le NiNi.

 

 

PS : Pendant ce temps d'autres Obédiences oeuvrent discrètement pour obtenir rapidement leur reconnaissance internationale.

 

Voici le texte d'une lettre du   Grand-Maître de la GLDF du 28 novembre 2012:

 

« Vénérables Maîtres, Mes Très Chers Frères,

 

Mes Très Chers Frères Députés,

 

Conformément à la déclaration du Conseil Fédéral du 13 juin 2012, approuvée par le Convent, nous avons procédé à des rencontres bilatérales avec d’autres obédiences soit historiques soit de création récente, toutes susceptibles d’œuvrer sur ce chantier. Il s’agit de la concrétisation de la déclaration de Bâle du 10 juin 2012 des cinq Grandes Loges Européennes rompant leurs relations avec la GLNF et nous proposant d’assumer un rôle majeur dans la recomposition du paysage maçonnique en France.

 

Durant le mois d’octobre, nous avons reçu les Grands Maîtres et les représentants de la Grande Loge Traditionnelle Symbolique Opéra (GLTSO), de la Loge Nationale Française (LNF), de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GLAMF) et de la Grande Loge Indépendante de France (GLIF), les deux dernières étant de récentes émanations de la GLNF.

 

Ces entretiens ont porté sur le cadre général des relations établies avec les cinq Grandes Loges Européennes et sur leurs perspectives d’évolution.

 

Ce cadre porte notamment

 

-          sur le respect de l’autonomie des Grandes Loges existantes

 

-          sur le respect et l’indépendance des rites pratiqués

 

-          sur l’exigence d’une pratique maçonnique s’inscrivant dans la Tradition et la Régularité.

 

S’agissant du Rite Ecossais Ancien et Accepté, cette pratique se doit d’être en conformité avec les sept principes dénommés landmarks.

 

Concernant les autres Rites, les critères, même s’ils sont naturellement différents, se doivent de respecter les principes de la Franc-Maçonnerie universelle, à savoir l’invocation du Grand Architecte de l’Univers, la présence sur l’Autel des Serments des Trois Grandes Lumières, l’Equerre, le Compas et le Volume de la Loi Sacrée qu’est la Bible par référence à la Tradition, et la non mixité des travaux initiatiques.

 

Nos entretiens nous ont permis de constater que ce cadre général correspondait à la pratique de ces obédiences.

 

Quant aux modalités d’une recomposition du paysage maçonnique en France, nous leur avons exposé quelles étaient les voies explorées avec nos partenaires européens.

 

Parmi les orientations possibles, celle d’une structure associative de type confédérale semble devoir être privilégiée avec pour exigence le respect des spécificités et de l’autonomie de ses membres.

 

Dans la perspective d’une réflexion commune, il nous revient désormais d’en élaborer le projet et de le présenter aux obédiences que nous avons reçues.

 

La qualité et la régularité de nos travaux, double réalité affirmée par les cinq Grandes Loges Européennes dans le cadre de la Déclaration de Bâle, sont une incitation à recevoir fraternellement nos Frères en provenance de quelque obédience que ce soit, pour autant qu’ils veuillent travailler selon la Tradition et la régularité de notre Rite, et surtout pour autant que vous les reconnaissiez pour tels, car là est le critère essentiel depuis les premiers rituels de la Franc-maçonnerie naissante.

 

Dès maintenant, il est nécessaire d’apprendre à nous connaître car c’est dans le creuset des Loges que la fraternité initiatique se développe : il va de soi que, pour nous, cette ouverture doit s’inscrire dans la réciprocité, condition nécessaire à un aboutissement harmonieux des dialogues que nous venons d’engager.

 

Nous vous prions de croire, Vénérables Maîtres, mes Très Chers Frères, mes Très Chers  Frères Députés, en l’expression de nos sentiments chaleureux et fraternels.

 

Marc HENRY

Commenter cet article

Brutus 03/12/2012 20:16

Jean Paul DUP. a démissionné il y a 15 jours

Maître CAPPELO 03/12/2012 19:59

Et quid de DUXXXAY, et autres "Fouquier-Tinville" aux petits pieds?

R.Aurillac 03/12/2012 08:01

Mon Frère,
Nous ne pouvons que nous incliner devant la qualité du discours de Jean-Pierre Servel et sommes très heureusement surpris par sa décision de faire comparaitre Monsieur Stifani devant une commission
de discipline et de le suspendre immédiatement.
L'absence de communication préalable à son installation ne laissait rien présager de tel ce qui motivait notre méfiance.
Nous en concluons désormais que grâce à lui il est redevenu honorable d'être franc maçon à la GLNF.
Nous attendrons la radiation de Monsieur Stifani et les nominations du collège pour mettre un terme à notre action désormais, souhaitons le, sans objet.
Celle-ci ne fut pas vaine compte tenu du résultat.
Sur ses 1940 sympathisants le NiNi en compte 2/3 à la GL-AMF et le reste à la GLNF.
Tous sont nos Frères.
R.Aurillac

Ouf!!! 02/12/2012 23:51

Mon cher Marc,
j'ai depuis la création de ce blog parcouru avec attention les réflexions qui y étaient présentées et qui contribuent à chaque fois à la mienne.
En ce sens je vous en remercie sincèrement :-)
Il semblerait (mais peut être n'est-ce qu'une impression) que l'orientation éditoriale récente tente de convaincre les FF, ex ou présents, de la GLNF), de s'orienter vers un projet plus
qu'aléatoire de réorientation du PMF

Je n'y souscris pas. Pour deux raisons :
- Le "5 Grandes Loges" qui n'ont de grand que leur nom, pilotées par notre BAF ancien Grand Maître de la GL de Belgique, ont fait une erreur stratégique majeure, celle d'associer le GO et la GLF,
qui restera éternellement irrégulière tant qu'elle acceptera les inter-visites, ce à quoi elle n'est pas prête à renoncer.
Du fait de ce qui a, à mon sens, été l'âme de la création de ce blog, il était question de "Ni Scission ni soumission", que j'interprétais comme "restons unis contre FS", je pense que, depuis le
magnifique moment de FM que les délégués de Loge ont pu vivre ce samedi, la soumission à FS appartient au passé, alors que la scission est là aussi dernière nous. La preuve, sur simple demande
auprès de leur Loge Souveraine sur ce thème, tout F ayant quitté la GLNF honorablement sera reçu à bras ouverts dès qu'il en formulera le désir
N'est ce pas la la fin de la scission, ou quel est ton futur combat ?

3 BF