Qui sera reconnu ?

Publié le par boaz-jakin

 

GLUA


 

Les Tabliers bleu de la GLNF (aussi nombreux désormais que les Frères d’une autre couleur) se félicitent, se congratulent, débouchent le champagne pour fêter leurs nominations et se jurent une loyauté d’autant plus raffermie qu’elle n’a pour seul fondement que la prospérité de leurs affaires communes.

 

Plus arrogants que jamais à l’égard des autres Obédiences ils font comme si la GLNF n’avait pas été (par leur faute) rejetée par le Monde et se persuadent que la reconnaissance de la Grande Loge Unie d’Angleterre leur est acquise pour le centenaire s’il avait lieu l’année prochaine.

 

Aux quelques égarés qu’ils initient encore, ils affirment mensongèrement être toujours la seule Obédience française susceptible d’être reconnue et continuent à leur « vendre » contre toute bonne foi le discours sur la chaîne d’union universelle qui ne serait interrompue que pour que quelques semaines encore.

 

Tout au contraire nul n’ignore qu’un membre de la GLNF qui se présenterait aujourd’hui aux portes d’un Temple étranger, à Washington, Londres, Berlin, Sydney ou Hong Kong serait prié de sortir immédiatement ou de le visiter dans la file des touristes.

En fait de reconnaissance étrangère que risque t-il de se passer ?

 

Nous savons -ce que Jean Murat nous confirme de l’intérieur- qu’il n’entre pas dans les intentions de la Grande Loge Unie d’Angleterre de reconnaître avant 5 à 10 ans une nouvelle Obédience en France. Londres n’est pas une girouette qui exclue en 2012 pour réintégrer quelques mois plus tard au risque de se ridiculiser.

Londres est très embarrassée dans son choix.  

 

La GLNF des Stifaniens récompensés par Servel, elle la méprise et sait que tôt ou tard les dignitaires qui la composent fauteront de nouveaux scandales et s’entredéchireront. (La composition du Collège de la GLNF incommode vivement la GLUA ce dont ses représentants se sont fait l’écho cette semaine)

 

La GLDF avec ses particularités gallicanes, elle s’en méfie ;

 

La GLAMF qui n’a que huit mois d’existence n’est pas encore une Institution recevable à ses yeux.

Alors pour la Grande Loge Unie d’Angleterre il est urgent de ne rien faire d’autant que, facétieuse comme elle est, laisser la France en jachère, au purgatoire pour de nombreuses années, n’est pas pour lui déplaire.

 

Tout irait pour le mieux dans le meilleurs des Mondes si Les Grandes Loges Continentales (Allemagne, Suisse, Belgique, Luxembourg, Autriche) n’étaient résolument déterminées à accorder leur reconnaissance (qu’elles tiennent elles-mêmes de la Grande Loge Unie d’Angleterre) à une confédération de Grandes Loges Régulières (Les Grandes Loges Unies de France)regroupant pour l’essentiel la GLTSO (8 000 membres), la GLDF (30 000 membres) et la GLAMF (15 000 membres) [soit 30 000 de plus que la GLNF]

 

Que peut faire Londres face à cette initiative ?  

S’y opposer comme étant prématurée et, en tirant les conséquences de cette opposition, exclure les Grandes Loges Continentales rebelles à son autorité si elles ne font pas machine arrière et reconnaissent la GLDF et la GLAMF ?

Jamais !  

 

Jamais : tout simplement parce que la Grande Loge Unie d’Angleterre, déjà marginalisée par les Grandes Loges Américaines, ne peut en aucun cas se payer le luxe d’être séparée du Continent au risque de devenir immédiatement une Grande Loge comme les autres sans plus ni moins de prestige.

 

De plus et en ce cas l’Amérique soutiendra immédiatement « les continentaux » pour achever d’isoler l’Angleterre.

Alors, dans l’hypothèse d’une reconnaissance de la GLDF et de la GLAMF l’année prochaine, la Grande Loge Unie d’Angleterre ne fera et ne dira rien, n’approuvera ni ne désapprouvera.

 

Elle ne reconnaîtra pas la GLNF au risque de marquer son opposition à ses filles Continentales et par crainte que la GLNF, par de nouveaux et prévisibles errements, ne la ridiculise si elle faisait ce choix.

 

Elle attendra quelques années pour observer l’évolution et se décidera plus tard.

Une seule circonstance pourrait déterminer la Grande Loge Unie d’Angleterre à reconnaître la GLNF : celle d’une reconnaissance de la GLNF par les 50 Grandes Loges Américaines.

 

Si l’Amérique reconnaissait la GLNF, alors la Grande Loge Unie d’Angleterre pourrait se permettre de recadrer fermement les Grandes Loges Continentales dans leur détermination d’accorder tout de suite leur patente à la GLDF et la GLAMF.

En fait, la clef, c’est évident, se trouve aux Etats-Unis plus qu’à Londres.

 

Que vont faire les Etats-Unis ?  

Cela nous le savons (de l’intérieur) : RIEN !

Notre Frère Teko A Foly prochain Grand Maître de la plus prestigieuse Grande Loge Américaine (Washington DC GL) né à Libreville, ayant étudié à l’université Dauphine, émigré aux États Unis et devenu haut fonctionnaire là bas, déteste la « France-Afrique » et ce qui va avec…

 

http://dcsr.org/committees/directorsOfWork.php


Et les autres Grandes Loges Américaines lui emboitent le pas ayant toujours en mémoire lorsqu’ils évoquent la GLNF, la honte de l’Administratrice, des procès et des « vuvuzellas » en tenues de Grande Loge. Certaines d’entre elles ont déjà reconnu la GLDF.

Par conséquent devant l’impossibilité de faire quoi que ce soit à Londres et la volonté de ne rien faire à Washington, les Grandes Loges Continentales auront toute liberté pour reconnaître en 2013 la GLDF et la GLAMF. (et ainsi créer une franc maçonnerie de la zone € par opposition à celles de la zone £ ou $ )

 

Que se passera-t-il alors, vraisemblablement l’année prochaine :

- La GLNF comptera 15 à 20 000 membres et ne sera reconnue par personne.

- L’association de la GLDF + la GLTSO et de la GLAMF (qui sera dénommée Les Grandes Loges Unies de France) comptera quelque 53 000 membres et sera reconnue par les Grandes Loges Continentales et donc par la Franc Maçonnerie universelle puisque ces dernières sont elles même internationalement reconnues.

Même sur le terrain de la reconnaissance et non plus seulement de l’éthique il est une évidence :

 

Il faut préférer une Organisation montante (Grandes Loges Unies de France = GLDF + GLAMF + GLTSO) certaine d’obtenir la reconnaissance en un an...
...à une structure déclinante (GLNF) qui ne peut que l’espérer, sans y croire sérieusement, dans cinq ou dans dix ans.

 

Raphaël Aurillac

 

http://boaz-jakin.over-blog.com/

 

Commenter cet article

raphaël aurillac 19/12/2012 18:45

tu as bien fait

Ali Ance 19/12/2012 18:06

"Un homme de cette stature et de cette respectabilité ne peut être soupçonné d'approuver les pratiques dites de la "France-afrique"".
--> Cher Raphaël, là, c'est ce que vous et moi pouvons penser, par déduction personnelle, ce n'est pas ce que le Grand Maître de Washington DC a déclaré, ce que l'on pourrait croire en lisant
ton article, et c'est cela qui me dérange. Je n'ai pas pu m'empêcher de le faire remarquer.

Ali Ance, un anti-stifanien affirmé, membre de la GL-AMF.

raphaël aurillac 19/12/2012 17:41

Très cher frère Ali
La carrière complète et la photographie de notre BAF Teki Anani Foly sont disponibles sur les réseaux sociaux; Lindekin notamment. Par ailleurs un homme de cette stature et de cette respectabilité
ne peut être soupçonné d'approuver les pratiques dites de la "France-afrique". Rien de ce qui est dit ne nous semble faux ni le moins du monde déplaisant pour son image; tout au contraire. Rien non
plus n'est une révélation ou le fruit d'une confidence de qui que ce soit. Tout cela se déduit logiquement. Si tu es en rapport avec notre frère je te remercie de bien vouloir lui faire part de nos
regrets si nous lui avons fusse légèrement porté préjudice. Tel n'était pas notre intention. Bien fraternellement à toi. RA

Ali Ance 19/12/2012 17:08

Nous avons tous lu :
"Que vont faire les Etats-Unis ?

Cela nous le savons (de l’intérieur) : RIEN !

Notre Frère Teko A Foly prochain Grand Maître de la plus prestigieuse Grande Loge Américaine (Washington DC GL) né à Libreville, ayant étudié à l’université Dauphine, émigré aux États Unis et
devenu haut fonctionnaire là-bas, déteste la « France-Afrique » et ce qui va avec …"

Certes, notre Frère Teko Anani Foly assume depuis le Samedi 8 Décembre 2012 les hautes fonctions dont l'article parle. mais "savoir de l'intérieur" et dire publiquement (1 ->) qu'il soit né à
Libreville alors qu'il est natif de Lomé au Togo et n'a connu Libreville qu'à plus de 18 ans, (2 ->) qu'il déteste la France-Afrique, me semble exagéré car connaissant la discrétion de ce Frère,
même sa qualité de Grand Maître ne lui ferait pas tourner la tête pour clamer à qui veut l'entendre la non vérité (1) et le pas du tout politically correct (2).
Le raisonnement avancé dans cet article n'avait pas besoin de cela.
La part de faux contenu dans cet article peut malheureusement porter préjudice à notre Frère qui dans ses hautes fonctions, doit aussi observer un devoir de réserve.
Teko Anani Foly a-t-il été consulté pour rendre publiques de telles allégations ?
Teko Anani Foly a-t-il une tribune "aisée" pour démentir ces mêmes allégations ?
Soyons raisonnables et sachons circonscrire nos affirmations.

Ali Ance, un anti-stifanien affirmé, et membre de la GL-AMF.

brutus 19/12/2012 12:57

Merci pour ton opinion qui n'est pas une démonstration.
Merci de bien vouloir nous apporter la preuve ou en tout cas les arguments qui tendent à démontrer que la GLNF va recouvrer la reconnaissance anglo-saxonne alors que tout laisse supposer le
contraire et en dernier lieu les propos publics que notre frère Engelfiels de la GLUA.
L'article ci-dessus a été très commenté et nullement démenti par tous les protagonistes de cette affaire (sauf Servel évidemment)