JANUS

Publié le par boaz-jakin

 

 

janus.gif

 

 

Il se voulait le Grand Maître de l'équilibre et de la Réconciliation.

 

Mais sa politique de "juste milieu" ne fait que des mécontents:

 

-Les Stifaniens qu'il va déposséder de leurs charges.

 

-Les AntiStifaniens qu'il refuse de réintégrer.

 

En supprimant 10 provinces il fait hurler de rage les premiers.

 

En refusant de mettre en oeuvre la commission de discipline pour délibérer sur les "crimes" de l'ancienne gouvernance il fait contre lui l'unanimité de l'opposition interne.

 

En indisposant les Stifaniens il fédère contre lui les Loges du Sud qui constituent les 2/3 du corps électoral.

 

En indisposant les AntiStifaniens par un programme creux de restauration fade, il dissuade les Loges d'opposition de prendre part au vote en régularisant leurs cotisations.

 

En voulant le réformer timidement, il indispose le Souverain Grand Comité qui vient de le désigner par défaut.

 

Tous les blogs oeuvrent désormais contre lui: de Benzaquen jusqu'à Murat en passant par les Myosotis historiques.

 

Seul son ancien ennemi (Dauphiné-Savoie) le soutient encore pour une petite semaine avant de retourner une nouvelle fois sa veste.

 

Après 3 ans de troubles, un programme fort était attendu:

-Soit favorable aux "légitimistes" Stifaniens;

-Soit en rupture complète avec eux.

 

En ne choisissant pas son parti ni son camp, Jean Pierre Servel ne suscite d'union que contre lui même.

 

Il n'a pas compris que l'heure n'était plus au compromis et à l'ambiguïté mais à la Justice.

 

Avoir contre soi les pro et anti Stifaniens plus le Souverain Grand Comité lui coûtera très cher.

 

Et maintenant il est trop tard.

 

Annoncer une purge nécessaire ne fera pas voter l'opposition interne (pas le temps de se mettre en règle de cotisations avec l'Administratrice)

Annoncer le maintient de leurs privilèges aux Stifaniens et aux Membres du Souverain Grand Comité ne sera pas vraisemblable à leurs yeux.

 

Et ne rien annoncer du tout  sera pire encore car la rumeur occupe le vide de la communication.

 

Dès lors sa ratification est plus que problématique.

 

Il ne peut s'en prendre qu'à lui même.

 

L'excès d'intelligence nuit toujours à l'action.

 

NiNi

R. Aurillac

 

Commenter cet article

Bernard Deuxville 25/11/2012 18:12

TCF R Aurillac
ton texte est joliment tourné et je rends hommage à l'agilité de ta plume
je ne sais pas plus que toi si le calme va enfin succèder à la temête, mais je l'espère sincèrement
la vraie question est peut être au delà de ce que tu avances, et je suis étonné que personne n'ait encore eu cette idée: et si nous n'avions plus de Grand Maître du tout?
parce qu'au fond, et tous sont bien d'accord pour le dire, il nous faut un président d'association, c'est une contrainte légale basique...mais pour le reste?
par conséquent, je ne vois pas d'inconvénient à ce que JP Servel soit élu, il sera peut être tout bonnement le dernier des GM, et après ce sera peut être autrement
la seule chose qui me choque dans ton propos est cette phrase: "L'excès d'intelligence nuit toujours à l'action" parce que je suis bien certain que tu ne désires pas plus que moi te voir diriger
par un abruti patenté
en te remerciant de m'avoir lu
bien faternellement
B Deuxville