LA GLNF OU TOMBEAU DE LA PENSÉE

Publié le par boaz-jakin

 

 

silberfascination-templiers-argent-templiers-rouge-big.jpg

 

 

En lisant les ordonnances de nominations du 7 décembre 2012, nous pouvons parfaitement comprendre quel est le visage de la GLNF d’aujourd’hui.

 

Tout est clair désormais... et sans aucune surprise.

 

Quels sont les chefs de l'Ordre ?

 

-Des membres d'UNI2R notamment Jean-Pierre ROL. (Assistant Grand Maître) et Jean-François VAR. (Grand Orateur) contre lesquels il n'y a rien à objecter car ils furent absolument cohérents dans leurs actions (réussies) et leur pensée (constante);

 

-Jean-Paul LAN. et Pierre-Louis AMAN. (Grand Intendant et Assistant Grand Orateur) "légitimistes" exaltés et intégristes, très proches conseillers de Stifani jusqu'en février 2012; (créateurs du blog Sagesse 357);

 

-Bertrand HEY. (Signataire des ordonnances de radiation et actuellement Grand Surveillant) et Albert CEL. (Grand Directeur des cérémonies) tous deux à la manœuvre auprès de Stifani lors de sa fameuse "Tenue" de Grande Loge du 3 décembre 2011 (celle des vuvuzelas);

 

-Laurent TOU. (Précepteur du REAA - priez pour lui!) Yves PEN. et Jacques STU. (GMP) qui se situent toujours entre nulle part et ailleurs;

 

-Georges BEAU. (Grand Inspecteur) qui n'a rien dit et n'a rien fait pendant la crise même s'il-n'en-pensait-pas-moins.

 

-Un « murassien » Za HOU.,(Assistant Grand Maître) qui voulait au mois de juin créer un district étranger pour accueillir les Frères de la GLNF exclus de la communauté maçonnique universelle; Personnage inconstant, proche du "Fidèle d'Amour" du Dauphiné Savoie. (Lequel aujourd'hui reconnaît amèrement déchanter uniquement parce que son ennemi personnel est maintenu à la tête de sa province en Corse);

 

Bien sûr il y en a d'autres.

 

Mais si je cite ceux là c'est qu'ils sont presque tous et toujours avant tout mes amis, même si nous divergeons - radicalement - d'opinion.

 

Je puis dire, pour les fréquenter, qu'ils sont à mes yeux honorables.

 

Avec eux vous ne connaîtrez plus jamais le grotesque de la gouvernance Stifanienne.

 

 Ce que vous connaîtrez, vous l’avez déjà connu:

 

C'est le retour à l'état antérieur;  

 

Le "comme-si-de-rien-n'avait-été";

 

La restauration bourbonnienne en somme ou la révolution fut une parenthèse regrettable qu'il convient d'oublier au plus vite pour-que-tout-redevienne-comme-avant.

 

 L'équipe de Jean-Pierre Servel (constituée de grands bourgeois ultra-conservateurs) c'est le cabinet de Charles X (auquel d'ailleurs, physiquement, il ressemble)

 

 

Ce que vous n'aurez pas, en aucun cas, jamais :

 

- C'est une commission disciplinaire contre les lieutenants de Stifani qui ont radié leurs Frères pour délit d’opinion; En revanche: vous aurez une commission de réintégration pour ceux qui furent radiés : seules les victimes seront jugées;

 

- Pas de publication du Grand Livre des comptes (qui sera regardé par un comité restreint dont Jean-Pierre Servel désignera les membres);

 

- Mais quitus aux associations douteuses, toutes maintenues sauf peut être la plus anodine;

 

- et quitus à l’Administratrice;

 

- Pas de liberté pour les Loges ;

 

- Pas de réforme des Règlements et Constitutions susceptible de nous mettre en harmonie avec les standards de la franc-maçonnerie universelle (qui est à Londres, aux Etats-Unis ou ailleurs scrupuleusement démocratique dans son mode électif)

 

Quand à la radiation de Stifani n'y comptez pas trop. Une ordonnance de suspension suffira pour remettre à sa place l'intendant du domaine, prétentieux parvenu sorti du rang qui s'y est cru et qui retourne à son néant de faux notable déclassé.

 

Mais après tout me direz vous, nous n'étions pas si mal du temps de Charbonniaux et Trestournel.

 

Certes !

 

Mais en ce temps là nous avions l’innocence de ne pas vouloir regarder derrière le rideau, la reconnaissance internationale et Yves (Trestournel), homme exceptionnellement intelligent, très attentif aux Frères, qui savait faire subtilement régner l'harmonie entre des tendances contradictoires et opposées.

 

Aujourd'hui une seule tendance prévaut à la GLNF.

 

Cette tendance a pris le pouvoir pour toujours.

 

Sur le fond (qui seul importe) qu’est-ce que la GLNF de Jean-Pierre Servel ?

 

Elle est une obédience froide et sèche.

Elle n'est pas compatissante aux Frères.

 

Elle est une obédience de parade et d'artifices.

Elle ne participe pas du Monde des idées qu’elle ignore plus qu’elle ne le méprise.

 

Elle est intolérante à la libre pensée.

Elle croit à la supériorité du galon sur l'esprit.

 

Elle est strictement Vaticane.

 

Elle est très sensiblement xénophobe.

Elle est compatible avec la droite extrême et à la peine de mort.

 

Elle est ésotérique plus que symbolique.

 

Elle est un Ordre.

Elle n'est pas une Obédience.

 

Elle est le Temple.

Elle nie les Lumières.

 

Ne vous y trompez pas : la reconnaissance de la Grande Loge Unie d’Angleterre, la GLNF n’est pas prête de la recouvrer tout simplement parce que sa gouvernance ne comprend pas l’essence de la Franc Maçonnerie Britannique.

 

La GLNF se prend pour un Ordre Templier. Elle ne participe pas de l’esprit ou de la pensée de nos Pères Fondateurs : Isaac Newton ou Désagulier.

 

La GLNF ne cherche pas à mettre en pratique l’idéal maçonnique « qui vise par le perfectionnement moral de ses membres, à celui de l’Humanité toute entière » 

 

Elle ne cherche pas à mettre en cohérence la spiritualité maçonnique avec les actions de ses membres « afin que le Monde puisse, grâce à eux, en être, fusse imperceptiblement, embelli »

 

Elle n’est qu’une machine à créer des honneurs sans la contrepartie du mérite.

 

Ne restez pas à la GLNF.

 

Vous n’y apporterez rien et n’en retirerez rien.

 

La GLNF c’est le tombeau de la pensée. 

 

Raphaël Aurillac


Commenter cet article

Brutus 13/12/2012 21:52

Désolé de « polluer » cette page pour relever (de nouveau) les méthodes détestables de « la Girouette genevoise » qui sur son blog (Dauphiné-Savoie) à cru devoir dire de
Monsieur Paul Sca. qu’il se serait retrouvé « …exfiltré par avion militaire jusqu’à la Santé ».

Ne connaissant rien de Monsieur Paul Sca. j’ai donc pensé que ce dernier avait été incarcéré à la prison de la Santé ce qui naturellement me paraissait choquant pour un Frère GMP (même
stifanien).

Or Monsieur Paul Sca. devait écrire un démenti très net ainsi formulé :
…Je n’ai jamais été jugé, ni condamné, et mon casier judiciaire est obstinément vierge, l’honnêteté du biographe aurait dû vous conduire à le souligner…

Je m’attendais que « Genève » fournisse les preuves des condamnations de Monsieur Paul Sca.

Au lieu de quoi le « Fidèle d’amour » lui répond aujourd’hui :
…Contrairement à ce que vous affirmez, il n’y avait nul lieu de devoir insister sur le fait que vous n’auriez pas été condamné, puisque jamais, je n’ai affirmé que vous l’aviez été…

Alors seulement j’ai compris que Paul Sca. n’avait jamais été condamné et qu’il avait été injustement et très gravement diffamé.

Ces procédés sont ignobles.

Dès lors je ne puis croire un seul instant que « la Girouette genevoise » ait été réellement menaçée par Paul Sca. même s’il serait fondé à défendre son honneur.

Je crois que la chose méritait d’être dite.

Trèfle6 12/12/2012 21:04

En tout cas y'en a un qui passe pour un vrai c.. C'est le fidele d'amour du dauphine savoie

clavel 12/12/2012 19:41

Jean Murat vient de tirer les conséquences de ce que tu dénonce à juste titre.

Il souligne que la glnf ne pourra prétendre à la reconnaissance avant 5 ou 10 ans et encore si elle le mérite.

En effet il faut partir d'autant que la glamf et la gldf sont bien parties pour obtenir la reconnaissance continentale en moins d'un an.