LE 3 DECEMBRE 2011: APPEL AUX COLLABOS

Publié le par boaz-jakin

 

 

a353-3-100831_fakir-resistant-article.jpgMagnifique Victoire pour tous les Frères (y compris ceux du "Collectif")

 

tous  venus ce 3 décembre conspuer le "personnage" et ses séides lors de sa pitoyable parodie de Tenue de Grande Loge.

 

 

 

Voir l'excellent récit qu'en fait précisément le myosotis maine-atlantique:

http://le-myosotis-maine-atlantique.over-blog.com/m/article-91086254.html

 

Quel en est l'enseignement ?

- Démonstration est faite, s'il en était besoin, que 80% des frères s'opposent  farouchement au "personnage" et à son système et exigent son départ immédiat;

 

- Démonstration est faite par leur présence que les frères sont attachés à la GLNF et n'entendent pas la quitter pour la laisser aux mains du Dictateur;

 

- Démonstration est faite que les frères ne sont nullement découragés mais au contraire déterminés au combat et que leur force est invincible si l'opposition est unie (en l'occurrence grâce à Alain Juillet)

 

- Démonstration est faite que le pouvoir est nu et qu'il est faible, sans ressources ni aucune prise sur l'événement:

 

le "personnage" ressemblait au dictateur Ceausescu le jour de sa fuite en décembre 1989, s'attendant au balcon du palais présidentiel de Bucarest au concert habituel  des louanges et des  applaudissements de ses sujets et se retrouvant stupéfait de voir la foule le conspuer malgré la répression des "collabos" de sa "securitate";

 

- Démonstration est faite qu'il est urgent de dissoudre purement et simplement le Souverain Grand Comité qui s'est déshonoré la veille et  dont les tabliers servent de paillasson au Dictateur.

 

Cela étant dit, le "personnage" est toujours là.

 

Mais on voit bien qu'il est aux abois tel un "Mussolini" en 1944 isolé dans sa république dite de Salo à peine soutenu par le Grand Conseil (du fascisme) qui ne songe qu'à sauver sa peau.

 

Et bien Messieurs les Collabos sauvez là votre peau car il est encore temps.

 

Vous avez trahi toutes vos valeurs, foulé au pied la reconnaissance internationale, admis l'assujettissement de la GLNF au pouvoir politique, encouragé la dilapidation des cotisations (difficilement payées par les frères cruellement touchés par les rigueurs de ces temps difficiles) en échange de hochets que le pouvoir vous a distribué pour récompenser votre lâcheté, votre conformisme et vos compromissions.

 

Le jour de la libération arrive.

Ce sera en février à l'occasion de l'Assemblée Générale.

 

Puisque la trahison vous est familière il ne vous reste plus qu'à déposer votre Maître ou l'isoler plus encore en rejoignant l'opposition.

 

Il ne vous reste que 60 jours.

 

Pardon aujourd'hui 59.

 

COLLECTIF NI SCISSION NI SOUMISSION

 

 


Commenter cet article