Lettre ouverte au Vénérable Maître de « L’ANGLAISE 204 »

Publié le par boaz-jakin

 

Vénérable Maître, Mon Très Cher Frère,

 

Nous n’oublions pas que sous l’impulsion d’Edouard de Ribaucourt, la prestigieuse Anglaise 204 à l’Orient de Bordeaux constitua avec le « Centre des Amis » le 5 novembre 1913, l’ancêtre de notre G.L.N.F.

 

Tous les frères de la G.L.N.F savent qu’ils doivent à l’ANGLAISE 204 d’exister depuis 100 ans.

De ce fait, lorsque l’Anglaise 204 s’exprime, alors que sa parole est d’autant plus rare qu’elle est précieuse, il est de notre devoir de l’écouter et de l’entendre.

 

Nous verrions comme un symbole puissant et émouvant qu’un siècle après l’avoir créée, l’Anglaise 204 ressuscite notre obédience décomposée.

 

A la différence de l’Anglaise 2004, le collectif « NI SCISSION NI SOUMISSION », ne fusse que par la trivialité de son nom, ne s’inscrit pas dans la durée mais dans l’éphémère.

 

Il n’est pas une fin mais un moyen.

 

Sa seule ambition consiste à disparaître aussitôt la crise surmontée.

 

Les membres du Collectif et tous ceux qui s’y sont associés en envoyant leur requête à Maître LEGRAND, se retrouvent pleinement dans les propositions formulées par l’ANGLAISE 204.

 

Nous sommes avec elle entièrement d’accord sur la finalité et l’objectif, mais nous divergeons légèrement quant aux moyens pour les atteindre.

 

Sur la finalité, ce que nous voulons ensemble :


  •  changer la gouvernance pour recouvrer la reconnaissance internationale, l’estime de nous-mêmes et notre honneur perdu
  •  concevoir des règles pour désigner la gouvernance afin que désormais, dans l’esprit de notre universelle tradition, nous soyons représentés par des hommes d’honneur irréductiblement attachés à nos valeurs maçonniques : des gentlemen en sommes !

 

Sur l’objectif, l’ANGLAISE 204 et le Collectif NI SCISSION NI SOUMISSION ont bien compris que la sortie de crise était possible lors de la réunion de la prochaine Assemblée Générale de l’Association que notre administratrice, Maître LEGRAND, réunira le 7 janvier 2012 ou à tout le moins dans les premières semaines de 2012.

 

L’ANGLAISE 204 et le Collectif NI SCISSION NI SOUMISSION ont bien compris qu’une rectification de nos statuts était nécessaire pour sortir de la crise et que cela était possible grâce à la décision exprimée par Maître LEGRAND dans son courrier du 15 septembre 2011, de réunir une assemblée mixte en la forme ordinaire et extraordinaire.

 

Sur la méthode,  nous pensons à la différence de l’ANGLAISE 204, qu’il n’entre pas dans la mission de Maître LEGRAND de refonder l’obédience et de porter à l’ordre du jour qu’elle est seule à pouvoir maitriser une addition de résolutions susceptible de modifier complètement et en profondeur nos statuts et règlement.

 

Nous pensons en revanche que Maître LEGRAND est susceptible d’accepter, si une part significative des membres de l’obédience le lui demande par voie de requête, de porter à son ordre du jour la modification de l’article 2.3 du règlement intérieur de la G.L.N.F pour faire immédiatement élire un Président - Grand Maître à la majorité des membres de l’assemblée.

 

Nous sommes sûrs que si cette résolution est portée à l’ordre du jour, elle sera adoptée par le corps électoral de l’assemblée, composé des Vénérables Maîtres et Premiers Surveillants de toutes les loges, lesquels sont dans une proportion d’environ 80 % opposés à l’actuelle gouvernance et désireux de sortir de la crise au plus vite.

 

Nous pensons donc que notre proposition à  Maître LEGRAND, appuyée par nos nombreuses requêtes aura plus de chance d’être entendue par l’administratrice que l’idée d’une refonte intégrale des statuts et du règlement de l’obédience.

 

SYNTHESE

Puisque nous sommes à l’unisson dans notre finalité et notre objectif, pourquoi ne pas unir nos forces !

 

Nous pourrions parfaitement, par exemple, prier Maitre LEGRAND d’insérer une résolution donnant mandat au Président de l’Association également Grand Maître venant d’être désigné pour une période provisoire de six mois, non renouvelable, de proposer une consultation ayant pour objet la réforme intégrale des statuts et règlements dans une assemblée ultérieure.

 

Nous pourrions pour ce faire et si vous y aviez convenance, ne parler que d’une seule voix sur le même site et sous nos deux noms.

Nous pourrions ensemble convaincre les autres membres de l’opposition de se joindre à notre action, puisqu’aussi bien ils ne semblent pas être en mesure de proposer comme nous une solution rapide.

 

Nous pourrions enfin convaincre l’administratrice et plus généralement la justice que nous n’avons rien à leur reprocher, que nous sommes pleinement désireux de collaborer avec elles, que nous ne suspectons aucun complot de leur part, que nous comprenons leur extraordinaire difficulté à agir sur une association civile dont le fonctionnement est compliqué par des considérations maçonniques et extrajudiciaires qu’il leur est interdit d’aborder.

 

Nous sommes certains que l’alliance du prestige (l’ANGLAISE 204) et de l’efficacité (l’action du Collectif NI SCISSION NI SOUMISSION) ne peut être vaincue.

 

Voyons-nous au plus vite s’il vous plaît de le faire.

 

Raphael AURILLAC

Pour le Collectif NI SCISSION NI SOUMISSION

Supplique.glnf@yahoo.fr 

 

Info@anglaise204.org

 

 

Commenter cet article