MISE AU POINT

Publié le par boaz-jakin

 

 

Fotolia_43575399_XS.jpg

 

Au passif du « NiNi » :

Une procédure (en ajout d’une résolution à l’ordre du jour de l’assemblée) perdue devant Monsieur le Président Kurz en février 2012.

NB : cette procédure fut plaidée avec nous par l’Avocat de Jean Murat et celui de 5 Grands Maître Provinciaux.

Raisonnablement, elle pouvait être gagnée et nous ne regrettons pas de l’avoir tentée.

 

A l’actif du « NiNi » :
- contribution majeure au retournement de Me Legrand et de son Conseil contre F. Stifani entre Janvier et Mai 2012 ;

- contribution majeure au boycott de F. Stifani par les Assemblées maçonniques Nord Américaines ou il espérait être admis ;
- condamnation au pénal et en diffamation du « célèbre-mannequin-du-studio-Harcourt »
- 1940 sympathisants, fidèles au NiNi dont les 2/3 sont partis à la GLAMF ;
- poursuite d’une ligne claire : Ratification en Assemblée de Jean-Pierre Servel* à la grande Maîtrise : POURQUOI PAS ?  MAIS A UNE CONDITION : QU’IL PRENNE L’ENGAGEMENT, AVANT L’ASSEMBLEE, D’ECARTER L’ANCIENNE GOUVERNANCE DE LA GLNF.

 

Aussi, nous persistons à ne pas comprendre la raison pour laquelle Jean Murat, son « courant » et son principal propagandiste, le blog Dauphiné Savoie, ne conditionnent pas leur invitation à la ratification de Jean-Pierre Servel à l’engagement de celui-ci de renvoyer Monsieur Stifani et ses 5 ou 6 principaux lieutenants devant une commission disciplinaire ou ad hoc.

  

A  cette simple question, évidemment gênante pour eux, il nous est répondu, faute d’arguments, par l’insulte, la calomnie et la diffamation.

 

Plus, il nous est reproché de soutenir un complot imaginaire qui serait ourdi par la GLAMF à l’initiative des ses principaux dirigeants.

 

De ce fait nous voulons, sur notre honneur et notre foi maçonnique affirmer sans la moindre ambiguïté:

-que les dirigeants de la GLAMF ne nous ont en aucun cas et jamais demandé d’écrire ou de faire quoi que ce soit contre quiconque ou en faveur de leur Obédience ;

-que les 5 animateurs du « NiNi » n’ont jamais obtenu ni même sollicité le moindre début de commencement d’honneurs, responsabilités ou distinctions d'aucune sorte à la GLAMF ou ailleurs.

 

Il nous semblait que ces choses devaient être dites.

 

« NiNi »  R.Aurillac.

 

  

*Nous avons toujours dit tout le bien que nous pensions de son intelligence, de son humanité et de son élégance ; nous avons même plaidé pour lui à sa demande devant la Cour d’Appel en Mai 2012 ; nous avons respectueusement mais en vain invité Jean Murat à accepter l’alliance que lui proposait Jean-Pierre Servel en Mars 2012.

 

 


Commenter cet article

brutus 10/11/2012 06:21

EMMANUEL SERV. – FIDELE D’AMOUR – MYOSOTIS DAUPHINE SAVOIE, DÉMENT FORMELLEMENT LES RUMEURS FAISANT ÉTAT DE SA PROCHAINE NOMINATION A LA PRÉSIDENCE DE LA COMMISSION DE L’ÉTHIQUE DE LA GLNF.

Ayant reçu cette information de différentes sources au sein même de la GLNF, l’une allant même jusqu’à indiquer que c’est en raison de pressions exercées sur lui qu’il aurait prit cette décision,
j’ai donc pris l’initiative de poser directement la question au F. Emmanuel Serv. ce midi, afin de vérifier la véracité de cette information.

C’est ainsi que je lui ai demandé si, effectivement, il est dans ses intentions de prendre La Présidence de la Commission de l’Éthique de la GLNF avant la fin de l’année.

Visiblement, il était déjà informé de cette rumeur, remontée jusqu’à lui.

Il la dément catégoriquement tout en ajoutant que Jean-Pierre Servel doit être impérativement ratifié.

Dont Acte. La seule chose qu’Emmanuel Serv. semble ignorer, c’est que tel ou tel des dignitaires de la GLNF continue bien de s’exprimer sur les blogs, mais à l’abri de pseudos…

Raphaêl Aurillac 23/10/2012 19:10

Tu sais Joaben
Je peux comprendre le dilemme de Jean-Pierre Servel :
-si je n'annonce pas la mise en place d'une commission ad hoc pour faire la lumière sur les actions passées = peu de loges seront à jour de cotisations et seuls les loges stifaniennes vont voter:
sûrement pour moi.
-si j'annonce la mise en place d'une commission ad hoc = les stifaniens peuvent ne pas voter pour moi mais le nombre de loges en mesure de voter augmentera et je serais certainement ratifié.
Certes !
Mais il y a des moment ou il faut certainement oublier un peu la stratégie au bénéfice de la Justice.
Personne ne pourra supporter une GLNF ou Stifani et ses principaux lieutenants seront reçus en loge en leur grades et qualités.

joaben 23/10/2012 18:47

D'accord avec toi sur l'absurdité du basculement sans condition mais pire sans la moindre raison de Dauphinée Savoie dans un support de Servel.

Car notre Emmanuel tient un etrange discours :
Il faut oublier toutes les declarations anciennes et recentes de Servel, toutes ses non decisions, son programme Uni2R, il faut ratifier, on critiquera après ..

Alors oui, on peut conditionner un support à Servel, mais certainement pas la condition que tu reclames qui me paraît secondaire.

La seule vraie condition est l'effacement officiel(nul besoin d'annuller ni de réintégrer) toutes les radiations, fermetures de loge, nominations prises par Stifani depuis sa démission. Alors c'est
vrai que ca n'arrange pas vraiment GLMAF, mais il faut savoir être clair.

Ton exigence de plus est sans grand intérêt. Servel n'a aucun pouvoir de jugement. Il revient donc à quiconque encore à la GLNF de deposer plainte contre FS. Servel est hors-jeu sur ce coup là.

Donc cher Raphael, saches conditionner ton soutien à des decions que Servel peut prendre, dès aujourd'hui ! nul besoin d'attendre sa ratification.

Raphaël Aurillac 22/10/2012 00:00

@Batisseur,
Tu as raison. Parfaitement. Nous irons jusqu'au terme de cette aventure qui normalement s'achève le 1er décembre.
Une chose encore: la GLNF fut nôtre et nous en fûmes chassés par la contrainte ou par lassitude. Nous ne pouvons y être complètement indifférents.

Batisseur 21/10/2012 23:35

Mes BAF, Cher Raphael parmi eux,
Je lis vos écritures, très souvent, avec intérêt.
Mais là, précisément, ne pensez vous pas aller trop loin ?
2/3 des Frères du Ni-Ni, dont je suis fier d'avoir été l'un de ceux de la 1ere heure, sont partis à la GLAMF. Très bien.
Mais alors pourquoi se préoccuper de la GLNF, des consignes de vote, et surtout des accords ou désaccords à venir, publics ou discrets, entre les uns et les autres ?
Je vais finir par croire que l'on s'occupe plus de détruire les autres que de construire ensemble.

Dommage, mais j'ai dit !