MURASSIC PARK

Publié le par boaz-jakin

 

 

Le TRF Jean Murat s'exprime sur son Blog :

 

DEBUT DE CITATION 

Très Chers et Bien Aimés Frères,

 

La récente déclaration de la Grande Loge Unie d’Angleterre, retirant durablement la reconnaissance de la GLNF modifie radicalement notre avenir par ses conséquences .

 

La désignation de Jean Pierre Servel nécessite sa ratification dans les mois qui viennent . 

 

De ce fait, je préciserai ma position à partir de cette date afin de ne pas perturber davantage les Frères, particulièrement les plus jeunes, devant l’instabilité et la complexité d’une situation en permanente mutation.

 

Respectueux de l’entière liberté d’appréciation de chacun, comme de la mienne, personne, dans la conjoncture actuelle, ne saurait s’exprimer à ma place.

 

Jean Murat

 

FIN DE CITATION 

 

Jean Murat se rallie donc à la personne de Jean-Pierre Servel et invite les Frères à le ratifier,"dans les mois qui viennent", lors de la prochaine Assemblée.

 

Il ne s'exprimera (ratiocinera) de nouveau qu' "à partir de cette date", par conséquent après l'Assemblée de ratification.

 

Il n'a pas même tenté de négocier ou conditionner son invitation à voter en faveur de la ratification de Jean-Pierre Servel à une quelconque exigence de réforme de la GLNF, d'éclaicissement des comptes ou de sanction pour l'ancienne équipe dirigeante.

 

Ainsi Jean Murat vient-il de donner un "chèque en blanc" à son ancien rival.

 

Ainsi Jean-Pierre Servel, pour être ratifié, n'aura-t-il aucun effort de séduction à entreprendre à l'égard du courant "murassien" dont le chef abandonne le combat.

 

Déjà les commentaires fleurissent :

"Fin donc du "combat" de Jean Murat qui n'aura servi à rien dans toute cette bataille, sauf à attirer à lui des FF opposants sincères qui ont cru en sa personne et à obliger les autres opposants à aller construire ailleurs. Résultat pitoyable là aussi" (Blog Neuilly-Bineau-Sully hier)

 

Ainsi Monsieur Stifani et ses obligés ont-ils définitivement gagné leur complète impunité. 

 

Ainsi pourront-ils fêter le centenaire de l'"obédience croupion" en famille, Jean Murat étant convié... à la périphérie du buffet.

 

Ses partisans abandonnés en demeurent stupéfaits*.

 

Ils doivent désormais s'incliner ou partir.

 

"Tout ça... pour ça !"

 

Raphaël Aurillac

(en son nom propre)



 

 

*PS: Certains d'entre eux (qui avaient violemment attaqué le NiNi lorsque celui-ci exprimait ses doutes à l'égard de la stratégie de l'ancien Grand Maître Intérimaire autoproclamé) devraient à l'avenir être plus circonspects dans leurs choix.

 

   

Commenter cet article

Raphaël Aurillac 19/09/2012 11:20

Merci pour cet addentum que nous allons tenter de déchiffrer tel feu notre frère Champollion. Si -par impossible- nous y parvenons nous vous ferons part de notre découverte.

letablierblanc.over-blog.com 19/09/2012 10:51

Il y a un malentendu dans le propos de cet article.

Je vous propose d'aller lire ceci pour qu'aucun doute ne subsiste quant à la position de Jean Murat :
http://letablierblanc.over-blog.com/article-addendum-de-jean-murat-au-precedent-post-110258628.html

Fraternellement,
Le comité de soutien de Jean Murat

Raphël Aurillac 18/09/2012 11:51

COMMUNIQUE : Le 12 septembre 2012, les 5 Grandes Loges Régulières de Belgique, de Suisse, du Luxembourg, d’Allemagne et d’Autriche ont effectivement rencontré à Bruxelles des représentants de la
Grande Loge de France (2ème obédience en France avec plus de 30 000 frères) et de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique française (10 500 dissidents de la GLNF, cette dernières ayant perdu la
reconnaissance de la GLUA et de ces 5 Grandes Loges européennes).

« Les négociations mentionnées dans la « Déclaration de Bâle » ont été engagées de manière officielle et formelle« , indique la déclaration des 5 Grandes Loges en date du 12 septembre. Elles
ajoutent que dans un futur proche, ces négociations traiteront du « développement d’un projet crédible et équilibré de structure institutionnelle pour une nouvelle entité maçonnique régulière en
France, développement qui sera de la seule responsabilité des frères Français« .

Raphël Aurillac 18/09/2012 11:04

@Marc
le NiNi n'invite personne à aller ou que ce soit.
Il se trouve que les 2/3 des sympatisans du NiNi ont été à la GLAMF
Maintenant il te faut choisir :
-rester à la GLNF en formant la chaîne d'union avec les stifaniens
-partir ailleurs et ou tu veux
Pour ce qui me concerne je ne puis rester.
Enfin être un homme de qualité (Murat) n'oblige pas à être naïf et maladroit.
Etre un homme de qualité n'oblige pas à s'auto-proclammer Grand Maître Intérimaire ni a pousser ses partisans à ratifier son concurrent sans obtenir de lui la moindre concession.
Faire cela ce n'est pas de l'intégrité mais de la stupidité.
Bien fraternellement à toi

Marc Ballaré 17/09/2012 22:14

Mes TTCCFF
Lorsque j'ai donné ma démission de la GLNF après 25 ans de maçonnerie, ce n'était pas dû aux errements de sa direction calamiteuse (car je savais que tôt ou tard elle serait évincée), mais au
comportement de nombreux FF, plus préoccupés de course aux galons ou au pouvoir, et bien éloignés de l'idéal maçonnique.
Alors, quand je lis des propos tels que ceux de Raphaël Aurillac qui analyse à sa façon la prise de position de Jean Murat, quand je lis qu'il a manqué de "professionnalisme", comme si la
candidature à la grande maîtrise était un acte profane, ce qui ne me surprend guère quand on considère la GLNF comme "notre maison", c'est à dire notre entreprise, je suis fier d'avoir quitté
l'obédience.
Quand je vois le NiNi ou la GLAMF faire une propagande éhontée et mensongère dans le seul but de recruter des FF démissionnaires de la GLNF pour se parer de titres ronflants dans leurs nouvelles
obédiences, je suis fier de ne pas les avoir suivis.
Quand je vois qu'ils prétendent obtenir une reconnaissance de la GLUA, en déformant le propos de celle-ci, alors que leurs meneurs savent qu'ils ne l'auront jamais, je suis fier de ne pas avoir
écouté le chant des sirènes.
Alors, mes FF, c'est avec tristesse mais sans regrets que je vous regarde vous déchirer et tenir des propos de café du commerce.
A ceux qui ont encore la foi maçonnique, celle-là qui fait parler d'amour, de fraternité, de secours à ses frères, et qui ne se contentent pas de parler mais agissent en ce sens, à tous ceux là,
j'adresse mes plus fraternelles et affectueuses salutations.
Quant aux autres, à ceux qui ne savent que critiquer mais n'ont pas grand chose à offrir à leur FF, je ne les reconnais pas pour tels : Ils ne sont pas et ne seront jamais des Maçons
R.F. Marc Ballaré