Nous avons gagné !

Publié le par boaz-jakin

Mes frères,V sign 

 

Les 50 Etats Américains nous ont entendus : F. Stifani n'est pas reçu en qualité de Grand Maître de la GLNF. 

 

MAIS SURTOUT

 

 

 

Nous avons Gagné !

 

 

 

L'Administratrice nous a entendu (voir son communiqué) :

 

http://www.glnf.fr/private/upload/newsletter/06366D2B059E59381_20120217171248.pdf

 

admin1 admin1 admin2 admin2 admin3 admin3 admin4 admin4

 

 

 

 

 

 

 




 


Commenter cet article

brutus 21/02/2012 07:50

Le communiqué de l'administratrice est une grande victoire qu'il nous est permis de savourer : François Stifani ne peut plus se prétendre Grand Maître et il est chassé de Pizan.
Mais en effet la guerre n'est pas encore gagnée.
Notre avocat avec ceux des autres parties est invité à la réunion organisée le 23 février à Pizan (dans le bureau de Stifani) par Me.Legrand.
Il s'agira d'arrêter les modalités des élections (SGC de mars et Assemblée civile de mai) : collège électoral / majorité / sincérité du scrutin. Cette réunion est capitale et vous en serez
informés. RA

un niçois 20/02/2012 08:16

Gagné!, Gagné!
Ce me semble un peu écrit trop vite.
En effet il reste un gros grain de sable dans ce raisonnement: la composition du collège électoral que Dame LEGRAND entend bien valider au 04 Février 2012.
Si vous avez une solution?
Fraternellement.

petit moineau 974 19/02/2012 05:48

Le lien irréfragable et pourtant…
Le Président de l’Association GLNF est ex officio le Grand Maître de la GLNF et non l’inverse.
Je viens de prendre connaissance de la Brève du 15/2/2012 et Euréka…, j’ai compris l’énorme erreur que nous commettons depuis le début, en lisant le § ci-dessous :
« De même, il y a un lien de conséquence irréfragable, et ce, depuis la création de notre Grande Loge (1913), par lequel le Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française est ex officio le
Président de l’Association GLNF, et non l’inverse »
Je pense que nous prenons le problème à l’envers depuis l’origine, et que cela est contraire à la loi 1901 qui régit les Associations.
En réalité qu’est la GLNF juridiquement : une association loi 1901, donc contrairement à ce qui est écrit ci-dessus, les membres de la GLNF devraient en AG élire de Président de l’Association GLNF,
qui du fait des spécificités de notre association serait de facto le GM de la GLNF et non l’inverse, puisque sans notre statut d’Association loi 1901 et sans nos statuts, nous ne sommes rien et
nous n’existons pas. Et c’est dans le cadre ce statut que nous devons fonctionner, pour faire des frites ou de la Maçonnerie.
Que le Souverain Grand Comité propose à l’Assemblée son candidat, pourquoi pas, mais d’autres candidats peuvent se présenter et c’est, à l’Assemblée Générale de décider qui elle choisit. Dans le
cadre d’une association on ne valide pas le choix fait par un comité Théodule, si l’on en a pas envie, mais les membres d’une Association se donnent le Président qu’ils souhaitent et non pas un
Président qu’on leur impose.
Voilà à mon avis le combat à mener, qui va éclairer sous un autre angle la situation et nous ouvrir de nouvelles perspectives.
Pour compléter, ci-dessus, cela est bien ce qui doit se passer, car si l’on s’en tient à la procédure actuelle, et que le candidat présenté par le Souverain Grand Comité s’avère être un pro-Stifani
et qu’il est rejeté par l’AG que va-t-il se passer ? Va-t-on retomber dans la chienlit que nous venons de vivre pendant 2 ans, avec un GM élu et un Président rejeté par l’AG.

Il est bien clair que la loi doit s’appliquer et que c’est à l’AG de désigner le Président de l’Association qui sera le GM de la GLNF et non l’inverse. Et si l’AG refuse la confiance au Président,
il n’est plus ni Président, ni GM et une nouvelle élection doit avoir lieu.

C’est le moyen le plus simple de redonner la parole à tous les FF.

Le petit moineau
La Réunion

Epée de Justice 19/02/2012 00:08

Mes BAF,

Le chemin de la tempérance et de la vigilance est celui du maçon.

Il n’y a de victoire que contre ses passions destructrices.

Gardons nous de crier trop fort. L’humilité nous apprend à être dans le silence et à observer.

Agir avec sagesse est toujours préférable à se ruer tête baissée dans l’affrontement.

BBB.

Bien F.

Sancho 18/02/2012 16:59

Je ne suis pas aussi optimiste que vous !