Le 30 novembre 2013, la GL-AMF a totalement rempli le grand hall du Palais des Congrès de Tours avec les délégués de toutes ses Loges.

Publié le par boaz-jakin

 

normal.jpg

 

Si j'étais Anglais, Américain ou maçon étranger régulier, rien de ce qui a été dit lors de ce Congrès ne m'aurait étonné.

·          

         Normal que tous soient pourvus de leur tablier de Maître sans autres  attributs ni colifichets décoratifs superflus.

·         Normal que le Grand Maître d'une Obédience révèle exactement le nombre des frères et des Loges qui la composent.

·         Normal qu'il présente les comptes au centime près.

·         Normal que ceux-ci soient contrôlés par des commissaires aux comptes non maçons et donc indépendants.

·         Normal qu'il soit proscrit que l'Obédience créé des Sociétés Civiles Immobilières pour dilapider les cotisations.

·         Normal que la cotisation annuelle passe de 100 à 90 € puisque la trésorerie le permet grâce à une gestion économe.

·         Normal que la part du budget consacrée à l'entraide fraternelle soit considérable et entièrement consommée au seul bénéfice des frères en difficulté et de leur famille.

·         Normal que l'Obédience n'emploie aucun salarié permanent pour limiter ses frais.

·         Normal que l'Obédience se soit dotée d'un outil informatique à la pointe de la technologie pour faciliter les échanges et la transparence, simplifier et accélérer les tâches administratives et réduire les coûts de fonctionnement.

·         Normal que les statuts reformés (qui ont été votés à la quasi unanimité) prévoient que le Grand Maître soit élu au suffrage universel direct par toutes les Loges réunies en assemblée et par un scrutin électronique qui affiche en direct et immédiatement le résultat.

·         Normal que le Grand Maître sortant ne puisse se succéder à lui même (prochaine élection au printemps 2014) de même que son collège.

·         Normal qu'il soit rappelé à la plus stricte indépendance entre les Juridictions de Hauts Grades et l'Obédience qui s'interdit de s'y soumettre ou de les contrôler.

·         Normal qu'il soit rappelé que la Loge est souveraine et que l'Obédience n'est qu'un instrument utile à son service.

·         Normal que soient rappelées nos exigences spirituelles, notre obligation de produire des travaux intellectuels de très haute qualité et d'opérer avec le Monde des Idées et notamment les Universités des échanges permanents.

·         Normal qu'il soit rappelé que notre spiritualité n'est pas d'ordre religieuse et que nos préoccupations ne sont pas "sociétales".

·         Normal que dans ces conditions règne entre ces frères égaux un réel sentiment de confiance d'amour et de sérénité.

Tout ceci est on ne peut plus normal pour un frère régulier étranger. Mais pour moi, au sortir de la GLNF, c'est nouveau !

·         Oubliée l'abomination des courtisans du Souverain Grand Comité tout infatués d'eux même qui confisquent notre démocratie.

·         Oubliées les cotisations exorbitantes consommées dans l'opacité à la discrétion et au profit de "dignitaires" serviles.

·         Oublié le détournement du tronc de la Veuve et des fonds dédiés à l'entraide au profit d'opérations immobilières douteuses.

·         Oubliés les frais de représentation obscènes, ignoblement gaspillés au préjudice des frères.

·         Oublié l'assujettissement des Loges au pouvoir central.

·         Oublié le prêt à penser ultra réactionnaire, sournoisement xénophobe et compatible avec la droite extrême.

·         Oublié les complots sur les Juridictions et l'exclusion des Frères.

·         Oublié la chronique judiciaire, les Administrateurs, les descentes de police et les Juges d'instruction.

·         Oubliée l'oeuvre de propagande opérée sur les cervelles disponibles des frères "ordinaires" méprisés.

·         Oublié le "Lien Ultime" et son grotesque prédécesseur.

·         Oubliée la Secte; Reléguée à la section historique des ouvrages maçonniques avec son centenaire dépeuplé en guise de point final.

Et maintenant en route pour l'avenir ! Le congrès du 30 novembre a ratifié les statuts de la Confédération Maçonnique de France. La Grande Loge de France et la GLIF feront de même ce mois-ci.

Soutenue par les Grandes Loges du continent européen, la Confédération recompose le paysage de notre pays désormais partagé entre les maçons de tradition (CMF) et ceux du Grand Orient qui se respectent mais se distinguent.

Les 47000 frères réguliers de cette organisation (auxquels pourront se rattacher toute autre Obédience régulière pour peu qu'elle soit démocratique) constituent le pôle, le socle, le point de convergence de la maçonnerie régulière de France.

Elle est un fait historique sans précédent que nos frères étrangers observent avec respect.

R.A.

 

 

Commenter cet article